Dégustation et Séminaire de vin

 

Alors que les séances de dégustation sont ouvertes à tous, les séminaires de vins sont plutôt destinés à ceux qui veulent parfaire leur culture œnologique. Mais le principe reste toujours le même : on déguste des vins en apprenant à distinguer les différents arômes et cépages.

 

 

Trois étapes se répètent invariablement :

  1. On observe d'abord le vin. La robe donne plusieurs indications comme les nuances, l’intensité et la transparence. De plus, l’écoulement du vin sur la paroi du verre donne des informations sur le taux d’alcool.

  2. Ensuite, on hume le vin. Les bouquets aromatiques s’expriment en fonction de leur volatilité. C'est ici que la température de service du vin prend toute son importance. On différencie les petits vins des grands vins en fonction de l'intensité et de la complexité de leur bouquet.

  3. Dernière étape, on met en bouche une petite quantité de vin en aspirant de l’air pour libérer ses arômes et ses saveurs. C'est là que se révèlent l'équilibre et l'harmonie du breuvage. Le vin est ensuite avalé pour mesurer « la longueur en bouche », qui permettra de hiérarchiser les vins, des plus petits au plus grands.

 

Ma dernière dégustation remonte à quelques mois. Elle était animée par l'enfant terrible de la vinification bordelaise, Paul Leriche. Nous avons eu l'occasion de goûter trois Saint-EÉmilion et quatre Bordeaux. J'aime beaucoup l'ambiance détendue de ces soirées où se retrouvent quelques amateurs de vins, et je suis toujours ravi de savourer cet élixir des dieux.